Quelques astuces pour constituer son dossier de location

Aujourd’hui, force est de constater que plusieurs personnes ignorent les bonnes manières à adopter pour constituer un dossier de location. Sachez qu’une telle pratique est particulièrement déconseillée puisque cela ne vous permettra pas d’augmenter vos chances de louer le bien concerné. Quelles sont alors les précautions à prendre pour constituer le dossier de location ?

Quels sont les documents obligatoires pour constituer un dossier de location ?

Toute personne désirant faire un dossier de location doit nécessairement se conformer à certaines obligations. La constitution d’un tel dossier est prévue dans la loi alur. Cette dernière fixe particulièrement chaque pièce pouvant être demandée par les propriétaires ou les agences immobilières désirant louer un bien immobilier. En effet, le futur locataire doit prévoir une pièce d’identité en cours de validité, sans oublier le justificatif de son ancien domicile. Il doit également fournir un ou plusieurs documents qui justifient particulièrement son activité professionnelle. Par la même occasion, des fiches de paie datées de moins de 3 mois doivent être incluses dans le dossier de location afin d’attester les ressources du candidat. Tous les documents énumérés précédemment peuvent également être demandés à la personne physique qui se portera comme caution pour le futur locataire.

Concernant les cautions personnes morales, les propriétaires et agences immobilières peuvent demander en sus, un extrait Kbis original qui date de moins de 3 mois. Outre ce document, ils sont en droit de demander d’autres pièces justificatives de l’existence légale de l’entreprise en question. Pour plus de sérénité, le locataire peut prévoir le justificatif d’identité du représentant légal de son entreprise. Par conséquent, vous pouvez constituer le dossier de location complet en ajoutant la photocopie de votre pièce justificative d’identité à tous les documents énumérés précédemment. N’oubliez pas non plus à y joindre vos dernières quittances de loyer afin d’augmenter vos chances.

Quels sont les documents interdits dans la constitution du dossier de location ?

Depuis l’adoption de la loi alur, plusieurs documents ne peuvent pas être demandés par le propriétaire bailleur pendant la constitution d’un dossier de location. En effet, le législateur a pris le soin de mentionner toutes les pièces nécessaires aussi bien au niveau de la caution que du locataire. Voici quelques documents interdits dans la constitution d’un dossier de location : 

  1. Les documents bancaires : cela concerne notamment la copie du relevé d’identité bancaire, l’attestation de bonne tenue du compte ou l’autorisation de prélèvement automatique.
  2. Les documents relatifs à la vie privée : à ce niveau, il s’agit notamment des pièces relatives à l’extrait de casier judiciaire, à la carte d’assuré social, au dossier médical personnel, etc. 
  3. Les justificatifs de situation financière : cela concerne l’attestation d’absence de crédit en cours, les informations contenues dans le fichier national des incidents de remboursement, etc.