Financer une voiture sans apport : quelles sont les conditions à remplir ?

auto business, car sale, and people concept – happy couple with dealer shaking hands in auto show or salon

Acheter un véhicule représente bien souvent un investissement conséquent. Heureusement, plusieurs options de financement s’offrent à vous pour étaler la dépense. Tour d’horizon des conditions à remplir pour obtenir un crédit auto sans apport.

Être en CDI depuis plus d’un an

Le premier critère important pour financer une voiture sans apport est de justifier d’une stabilité professionnelle avec un CDI signé depuis plus de 12 mois. En effet, les contrats plus précaires comme les CDD ou missions d’intérim sont rarement acceptés par les organismes prêteurs pour des prêts auto sans apport initial. Votre ancienneté sur votre poste en CDI rassure les banques sur votre capacité à rembourser le prêt auto sur toute la durée du financement sans risque de changement de situation professionnelle ou de perte de revenus. Plus vous êtes en poste depuis longtemps en CDI, plus vous apparaissez comme un emprunteur fiable qui sera en mesure d’assumer les mensualités.

C’est pourquoi certaines banques exigent même 2 ou 3 ans d’ancienneté dans le même CDI pour accorder un financement auto sans apport. Elles veulent s’assurer de la pérennité de votre emploi et de la régularité de vos revenus sur plusieurs années avant de vous prêter de l’argent. Votre stabilité professionnelle est un gage de sécurité pour le remboursement du crédit.

Présenter un taux d’endettement maximal de 33 %

L’autre condition primordiale pour décrocher un financement automobile sans apport personnel est de ne pas dépasser un taux d’endettement global de 33 %. Concrètement, cela signifie que le total de vos mensualités pour le crédit auto, additionnées à celles de vos éventuels crédits immobiliers ou à la consommation déjà en cours, ne doit pas excéder 33 % de vos revenus nets mensuels.

En effet, ce plafond de 33 % est imposé par la réglementation française afin de prévenir le surendettement des ménages qui contractent trop de crédits. Tous les établissements bancaires utilisent également ce seuil pour évaluer votre capacité de remboursement et accorder ou non un prêt. Plus votre taux d’endettement est proche de 33 %, plus votre dossier de financement auto sera fragile, car votre budget sera tendu chaque mois pour assumer l’ensemble de vos mensualités. À l’inverse, plus ce taux est faible, plus les banques vous feront confiance pour rembourser sans difficulté le crédit automobile.

Démontrer des revenus confortables est donc indispensable pour convaincre l’organisme prêteur et obtenir un financement à 100 % sur la totalité du montant du véhicule. Votre salaire disponible après paiement de tous vos crédits en cours doit rester suffisant pour vivre correctement. Sinon, il est probable que votre demande soit rejetée.

Viser en priorité les petits modèles

Soyez conscient qu’il est extrêmement compliqué de financer à 100 % l’achat d’un SUV ou d’un véhicule haut de gamme sans aucun apport personnel. Si vous n’avez donc pas d’épargne disponible, misez en priorité sur des modèles plus accessibles, à savoir des citadines ou des polyvalentes comme la Peugeot 208, la Dacia Sandero, le Renault Captur, etc. Pour ce type de véhicules bien équipés neufs autour de 15 000 euros, les mensualités de votre prêt automobile resteront dans des limites raisonnables que les banques seront plus enclines à cautionner.

Cela signifie que les petites voitures exigent un financement moins conséquent qu’un SUV haut de gamme, ce qui réduit d’autant le risque pour les organismes prêteurs. Ils auront donc moins de réticences à vous accorder un crédit sur toute la somme sans apport initial. De plus, en contenant le montant global emprunté, vos mensualités demeureront abordables pour votre budget. Évitez néanmoins de trop vous focaliser sur la puissance ou les options en choisissant un modèle d’entrée de gamme : l’essentiel est de partir sur une base financièrement accessible pour garantir l’obtention de votre prêt auto à 100 %.

Cela signifie que les petites voitures exigent un financement moins conséquent qu’un SUV haut de gamme, ce qui réduit d’autant le risque pour les organismes prêteurs. Ils auront donc moins de réticences à vous accorder un crédit sur toute la somme sans apport initial. De plus, en contenant le montant global emprunté, vos mensualités demeureront abordables pour votre budget. Évitez néanmoins de trop vous focaliser sur la puissance ou les options en choisissant un modèle d’entrée de gamme : l’essentiel est de partir sur une base financièrement accessible pour garantir l’obtention de votre prêt auto à 100 %.

Obtenir un accord de principe du constructeur

Avant d’entamer toutes démarches officielles de demande de crédit auprès d’une banque, rapprochez-vous en priorité du constructeur automobile dont vous convoitez un modèle. Que ce soit sur un salon dédié à l’auto ou directement en concession, demandez un accord de financement préalable auprès de l’organisme de crédit maison rattaché à la marque de la voiture. En effet, le fait d’obtenir cet accord de principe augmente considérablement vos chances de décrocher in fine le feu vert définitif pour votre prêt automobile sans apport de la part de l’établissement financier partenaire du constructeur. Les constructeurs sont très friands de faciliter les financements pour écouler leurs véhicules.

Un pré-accord positif est donc de nature à rassurer les banques quant à la viabilité de votre dossier. Vous maximisez ainsi vos probabilités de pouvoir rouler rapidement au volant de votre nouvelle voiture sans avoir besoin de faire l’avance des fonds sur vos deniers personnels ! N’hésitez donc pas à jouer la carte du constructeur en premier lieu.

Avec l’ensemble de ces conseils en tête, vous pouvez désormais cibler votre projet automobile en connaissance de cause et maximiser vos chances d’obtenir ce financement tant convoité sans dollar sorti de votre poche ! La liberté et le plaisir de rouler dans un véhicule flambant neuf vous tendent les bras.